Le Machu Picchu, pourquoi ne pas y aller à pieds ?

Bonjour les p’tits loups, comment allez-vous ? Comment se passe votre mois de novembre ?  Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler du Pérou, je suis un peu nostalgique ces derniers temps.. Parfois j’oublie que j’y ai vécu 6 mois.

img_3462

Comme l’indique le titre, je vais vous parler du Machu Picchu, qu’on ne présente plus aujourd’hui. Alors oui, il y a je ne sais combien de touristes présents là-bas, mais si vous allez au Pérou, c’est bien sûr un site incontournable à visiter, et franchement, il vaut vraiment le détour, on prend vraiment une claque.

Mais alors, pourquoi j’avais envie de vous en parler aujourd’hui ? Parce que certes aller au Machu Picchu c’est génial, mais avoir l’occasion d’y aller à pieds c’est mieux. Durant mon stage au Pérou, j’ai eu pas mal l’occasion de voyager (en travaillant deux heures de plus par jour donc 10h, je gagnais des jours). Je ne sais pas pourquoi, mais c’était une obsession, je voulais faire un trek pour aller jusqu’au Machu Picchu. Pour moi, après x jours de marche je m’imaginais l’expérience plus spectaculaire. Alors est-ce-que ça l’était ? OUI.

Différents trek existent mais le plus connu est le chemin de l’Inca car ce trek vous fait directement arriver par la porte du soleil, ancienne entrée utilisée par les Incas. Etant donné que la porte du soleil se trouve en hauteur, pas de passage à Aguas Calientes ( la ville aux pieds de Machu Picchu). Cependant, ce trek est toujours complet. Il faut réserver au moins 6 mois à l’avance, donc je n’ai pas pu réalisé celui-ci. Mon choix s’est donc porté sur le trek du Salkantay. Idem, j’ai bataillé pour l’obtenir, mais je voulais absolument celui-ci.

Bref, en août 2015, je partais en solo pour le Machu Picchu. Au point de rendez-vous avec le guide, j’ai rencontré un groupe d’américains qui allaient partager mon aventure. Mais alors, c’est quoi l’itinéraire du Salkantay ?

salkantay-trek-map

 Premier jour:
Bon, même si pendant un temps c’était un peu mon taff les descriptifs de voyage haha, je ne vais pas vous barber avec des noms de villages que vous ne connaissez pas. Pour vous résumer le premier jour en gros, vous partez tôt en matinée depuis Cusco et vous vous rendez dans un petit village afin de faire une pause et de visiter un petit peu.
Ensuite, vous vous rendez en 4×4 jusqu’à Mollepata, et la randonné commence ! A ce moment vous êtes déjà à une altitude de 2850m. (Bon ok face à Cusco et son 3400m c’est rien haha). Et ça y est, vous êtes partis pour 3h30 de marche jusqu’au premier campement taatatata !
En arrivant au campement, vous êtes nourris (et bien d’ailleurs) et puis c’est le moment de monter les tentes. Dans l’après-midi vous pouvez vous reposer mais nous avec notre guide on est monté à la laguna Humantay. Je ne me rappelle plus vraiment de l’altitude mais ça nous a bien prit une heure d’y monter. Et puis le soir, c’est aussi repas puis dodo tôt (genre 20h si je me souviens bien) mais ne vous inquiétez pas vous êtes fatigués ! 
.
Deuxième jour:
 
Et donc le lendemain matin on se lève tôt et c’est parti pour une nouvelle journée ! Le deuxième jour est le plus difficile car le matin, une marche d’environ 4h vous attends (presque que de la montée) et il faut passer un col à 4600 m, le point le plus haut du trek. Dit comme ça ça paraît peut-être facile, mais malheureusement tout le monde n’y arrive pas et certain doivent redescendre. Bah 4600 m c’est presque le Mont-Blanc ! Une fois le col passé, il reste de mémoire une heure de marche puis vous vous arrêtez pour manger et après le repas, encore 3-4h de marche sont nécessaires pour atteindre le campement. Après le col, on redescend à une altitude correcte, il me semble que le campement est à moins de 3000m. Bien ? Oui enfin il y a les moustiques haha.
.
Troisième jour:
 
Encore une journée de marche (environ 5h30) et cette fois le paysage est totalement différent: la jungle. Après l’arrivée au campement, il y a possibilité de se rendre aux sources d’eau chaudes de Santa Teresa, ce que nous avons fait et je vous jure qu’après trois jours de marche ça fait un bien fou !!!
.
 Quatrième jour: 
Alors si mes souvenirs sont bons, le 4ème jour vous pouvez soit marcher le matin ou faire de la tyrolienne au milieu de nulle part. Evidemment, j’ai choisi la tyrolienne!!! Toujours prête pour l’aventure !! Et ça me fait d’ailleurs penser que je n’ai toujours pas récupéré ces photos, ce sont mes amis américains qui les ont haha. Bref en gros vous avez 4 circuits de tyroliennes et vous devez tous les réaliser dont une trèèès longue. Ensuite il y a une partie pont suspendu à la Indiana Jones et le temple maudit. Je vous jure que ce pont… Mais ce pont… On était certes attaché mais c’était ultra chaud hahaha. 
Enfin, après la tyrolienne, c’était l’heure du déjeuner et puis remise en route pour Aguas Calientes. On marche sur la voie ferrée, et on peut apercevoir la partie postérieure du Machu Picchu. Et enfin, l’arrivée à Aguas Calientes, le repos, les douches, un lit….. hahahaha.
.
Cinquième jour: 
Le cinquième et dernier jour, c’est enfin le moment tant attendu de se rendre au Machu Picchu. Alors vous pouvez vous y rendre à pieds (environ 1h-1h30) ou en bus. Dans tous les cas, c’est un peu la course à qui sera le premier à arriver. Le site ouvre à 6h du matin, alors oui il faut vous lever tôt (je me suis levée à 4h30 je crois), mais vous ne le regretterez pas. Pourquoi ? Car c’est le moment où il y a moins de monde (enfin il y a déjà beaucoup de monde) et surtout, vous pourrez voir le levé de soleil sur Machu Picchu.
.
Bref, après ces jours de marche, c’est avec émerveillement que j’a découvert Machu Picchu (qui veut dire vieille montagne au passage) à ne pas confondre avec le Huayna Picchu, que vous pouvez grimpez si vous le voulez. D’ailleurs la photo d’ouverture de cet article, la montagne devant moi est le Huayna Picchu et non le Machu Picchu (oui je sais, vous aviez toujours pensé que c’était cette montagne le Machu Picchu..).
Le site est merveilleux et surtout bien surveillé! Pas question de poser un pieds ou il est écrit de ne pas aller. Et si vous vous aviser d’y aller et d’y prendre des photos, un gentil monsieur de la sécurité viendra effacer vos photos. 
.
J’ai eu droit à la visite traditionnelle, qui vous fait découvrir où se situait la chambre de l’Inca, comment vivaient le peuple etc… C’était super intéressant ! Enfin, après la visite, vous pouvez vous ballader, faire différentes marches (jusqu’à la porte du soleil par exemple, jusqu’au pont Inca ) et puis une fois terminée, on s’en va, sans oublier de faire tamponner son passeport !!! Ce n’est pas obligatoire, mais qu’est-ce-que je suis heureuse de l’avoir fait haha. 
Dans l’après-midi donc visite de Aguas Calientes et puis en fin d’après-midi c’était le retour en train jusque chez moi et le retour à la réalité.
.
 
 
 Bien s’équiper et venir préparer:
 
Evidemment, c’est un trek c’est logique vous me direz, mais pas forcément pour tout le monde. Et puis ça arrive d’oublier des choses haha. Mais bon quand vous réservez pour le trek en général on vous dit quoi prendre et j’imagine aussi que ça dépend du moment de l’année. J’avais du amener:
– Sac de couchage, tapis (pour ne pas avoir mal au dos), couverture, de bonnes chaussures, des gants, des vêtements chauds, de la nourriture, de l’eau, de la crème solaire, du produit pour les moustiques, de l’argent, un k-way, des lunettes de soleil, ma brosse à dents etc … Et je crois que c’est le principal même si j’ai forcément oublié quelque chose.
.
Et qu’est-ce-que j’entends par : venir préparer ? Alors certes, je n’ai pas trouvé le trek vraiment difficile mais je suis à la base très sportive et j’étais déjà habituée à l’altitude, vivant à Cusco depuis déjà presque 5 mois. Cependant, je ne pourrai même pas vous dire combien de touristes j’ai pu voir être mal à cause de l’altitude. Alors oui, il y a des personnes raisonnables, mais vous avez aussi ceux qui n’écoutent absolument rien et ne suivent pas vos conseils (boire un maté de feuille de coca par exemple car c’est bon pour s’acclimater à l’altitude), tout ça parce que ce sont surement des croyances locales…Et en général, ce sont les même personnes qui pensent que parce qu’ils sont un peu sportifs, l’altitude ils en font leur affaire alors que ça n’a absolument rien à voir. Que vous soyez un sportif du dimanche ou un sportif de haut niveau, le mal d’altitude c’est quelque chose d’intrinsèque, de propre à chacun. Et c’est dangereux. Alors s’il vous plaît si vous vous sentez mal ne vous forcez pas et sachez accepter vos limites. 
.
Anecdote: Mon guide m’avait raconté qu’un jour un homme aux antécédents médicaux sévères (2 infarctus) s’était présenté pour le trek à son agence de voyage et que l’agence avait refusé de le laisser prendre part au trek. Il a insisté et à signer un papier pour déresponsabilisé l’agence s’il arrivait quoi que ce soit. Et bah… Il n’est pas revenu. 
.
Donc tout ça pour vous dire qu’en 6 mois, j’en ai accueilli des touristes qui voulaient faire les aventuriers et les malins mais il faut vraiment être prudent et écouter son corps.
.
Pourquoi je conseille ce trek ? 
Alors, rien ne vous empêche d’aller au Machu Picchu en train si vous ne vous sentez pas la force de marcher 5 jours, mais j’ai vraiment vécu une expérience formidable. Les paysages étaient tous absolument exceptionnels, les découvertes et les rencontres que j’ai fait resteront longtemps gravées en moi, et surtout, j’ai ressenti un sentiment d’accomplissement après tout ces jours de marche ! 
.
Anecdote: Je ne pouvais pas terminer sans vous parler de mon anecdote personnelle. En allant en Amazonie (si, si ça a un lien), j’ai chopé une infection alimentaire #peutêtreunesalmonelloseonsaittoujourspasàlheureqilest et on a mit un mois à me diagnostiquer (oui coucou les soins médicaux au Pérou…) donc franchement je vous jure que j’ai cru que j’allais claquer là-bas haha et j’ai reçu le traitement 4 jours avant le trek. Donc tout s’est bien passé au trek, excepté le dernier jour (le long de la voie ferrée), il devait rester 30 min de marche et j’ai vomi mes tripes sur tout le trajet. Au final j’étais déshydratée à cause de l’infection et arrivée à Aguas Calientes on m’a emmené à l’hôpital ou j’ai reçu une perfusion #jevousracontepaslaboucherieaveclaiguille. Mais bref ça a duré quoi 2h et puis j’atais de nouveau sur pieds sauf que du coup le lendemain on m’a forcé à prendre le bus pour Machu Picchu. Et ben qu’est-ce-qu’on se marre ! Non je rigole ça fait des souvenirs à raconter.
.
J’espère que cet article vous a plu et à bientôt pour de nouvelles aventure !!!
.
PS: Oui, il y a des lamas au Machu Picchu
.
Lisa ♥
Advertisements

6 thoughts on “Le Machu Picchu, pourquoi ne pas y aller à pieds ?

  1. Quel voyage ! J’adore ta façon de raconter, avec plein de détails on s’y croirait c’est génial ! Et quelles belles photos :) En tout cas je n’oserais jamais y aller à pied, plusieurs jours de marche c’est infaisable déjà qu’une petite randonnée m’est insupportable :P

    Liked by 1 person

  2. ça fait vraiment rêver ! J’aimerai beaucoup voyager le plus possible dans des pays étrangers mais malheureusement ça demande un certain budget que je n’ai pas pour le moment. Tu as eu raison en tout cas d’y aller à pied, c’est une super expérience ! :)

    Liked by 1 person

On en parle ? ♥

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s