Retour en arrière: Mon erasmus aux Etats-Unis

Bonjour les amis ! Aujourd’hui, ce sont deux articles que nous allons poster, un chacune et qui traite du même sujet. Nous avons décidé de vous parler chacune de notre expérience erasmus au travers de questions posées par l’autre ! Je vous laisse donc avec ma petite interview concernant les Etats-Unis :)

DSCN1073

  1. Pourquoi les Etats-Unis ?

Alors ça c’est une excellente question ! En fait on avait bien sûr le choix entre différents pays et l’Australie en faisait partie. Et malgré le fait que l’Australie soit un pays dont je rêve depuis ma plus tendre enfance, les USA m’appelaient. Je suis une personne qui fonctionne beaucoup à l’instinct et aux signes et  mon instinct et  les signes me disaient de choisir les Etats-Unis..

2. Quelles sont les démarches que tu as dû faire pour y aller ? Comment t’es-tu organisée à ce sujet ?

Je ne vous le cache pas, je n’ai pas choisi le pays le plus facile niveau démarches administratives… Tout d’abord, il fallait passer le TOEFL, car il fallait un certain niveau d’anglais pour être accepté à l’université. Ensuite:

  • Un passeport, le plus évident mais si vous n’en avez pas il faut le faire.
  • Un visa. Pour l’obtenir j’ai du me rendre à l’ambassade des Etats-Unis à Paris en ayant préalablement pris rendez-vous en ligne. A savoir que bien sûr vous payez le visa mais aussi le rendez-vous. A savoir également qu’avec le visa va de paire un formulaire, de souvenir le DS-120 que vous devez toujours avoir sur vous !
  • Le SEVIS, la surveillance des élèves étrangers aux USA, que vous payez cher hahaha.
  • l’Esta, ou le formulaire qui vous demande si vous êtes un terroriste ou si vous kidnappez des enfants.
  • Le permis international (facultatif mais toujours utile)

En ce qui concerne l’organisation, nous étiez deux à nous envoler là-bas alors nous nous sommes vraiment serré les coudes. Nous avons aussi été pris de court étant donné la date d’arrivée de la lettre d’admission, sans laquelle nous ne pouvions rien faire. Nous étions donc un peu pressée par le temps mais avec du bon sens et de longues soirées passées à comprendre les papiers qu’il fallait nous nous en sommes très bien sorties !

3. Comment s’est passée ta vie quotidienne à l’université ? Peux-tu me décrire une journée typique ?

Ma vie quotidienne à l’université était très différente de celle en France. Je n’ai pas eu spécialement de coup de blues et je me suis rapidement adaptée. Pour te décrire une journée typique, je prenais mon petit-déjeuner entre amis tous les matins, puis j’allais en cours! A savoir que je devais avoir peut-être maximum 15h de cours par semaine alors ce n’était pas ultra fatiguant hahaha.  J’allais souvent à la salle de sport et il y avait énormément d’évènements sociaux. En fait, décrire une journée typique est un peu difficile car chaque jour était différent mais pour tout vous dire, la seule chose que je faisais vraiment tous les jours étaient de passer des heures à rire avec mes amis ! Je ne l’ai pas encore dit, mais je vivais dans le Michigan, à Big Rapids plus exactement, une petite ville. Et pourtant, je ne me suis jamais ennuyée!

4. Quelles différences as-tu remarqué entre les cours en France et aux Etats-Unis ?

Aux Etats-Unis, les cours sont beaucoup plus axés sur la parole et le plus gros du travail était à effectuer en dehors des cours. Ce qui m’a aussi énormément surprise, c’est les projets. En France, on fait toujours de “faux évènements” et là par exemple dans mon cours d’event planning, on devait imaginer un évènement pour récolter des fonds pour une association caritative. Sauf qu’il s’agissait d’un vrai évènement ! Alors avec ma partenaire on a organisé un concours de mangeurs de hot dog ! C’était génial ! Grâce à mon cours de cuisine, j’ai également eu la chance de participer au Gala, un évènement majeur dans l’université ! J’ai eu la chance de tomber dans des petites classes donc les professeurs étaient vraiment à l’écoute !

Une petite anecdote sympa, la directrice de notre programme nous a invité à manger chez elle et même à faire des sorties avec elle! Les relations profs/élèves sont également super différentes ! Ils sont plus comme des amis que comme des professeurs. Du moins c’est ce que j’ai ressenti.

10152034_10154070059625455_237550440214386437_n

10169396_10154070056535455_4369881775806844942_n

5. Où et quand as-tu voyagé ? Comment cela s’est passé ?

Je suis partie au Canada pour le springbreak, à New-York pour le Easter Break et en Californie (San Francisco, Los Angeles et Anaheim Disney) après la fin de mon semestre ! Vous avez d’ailleurs ici Ce que j’ai préféré visiter en Californie . Je ne suis partie qu’avec des étudiants internationaux car les américains ne voyagent pas beaucoup. En même temps, l’université est tellement chère….

DSCN0706
New-York

10287203_490156244446852_55750303_n

Mes voyages se sont extrêmement bien passées, j’ai adoré San Francisco! Je n’ai eu aucun mal à voyager. Pour quitter le pays, il suffisait simplement d’avoir une autorisation de l’école sur le DS-120 sinon il n’était pas possible d’entrer à nouveau sur le territoire américain.

10257511_496304083832068_3197110943452613246_o
San Francisco
10456341_473644052771556_1045611590_n
Los Angeles

DSCN7056

En ce qui concerne les prix, les hôtels m’ont semblé plus accessibles qu’en France, et les billets d’avion n’étaient pas non plus excessifs pour voyager à travers le pays. Il faut dire que quand je suis partie 1euros était encore égal à 1.38$ , j’étais donc pas mal avantagée!

DSCN0239
Toronto

DSCN0334

DSCN0449
Les Chutes du Niagara

6. Peux-tu me parler de tes meilleures rencontres Erasmus et ce que vous avez fait ensemble ?

Mes meilleures rencontres erasmus hein ? Ah… parler de tout ça me rend extrêmement nostalgique… Mais pour répondre à ta question, j’en citerai quelques uns :

Celia, la française avec qui je suis partie. Oui elle est française et faisait partie de ma promo mais pour être honnête en partant je pensais qu’on ne s’entendrait pas du tout mais nous nous sommes découverts de nombreux points communs et je l’adore ! A présent c’est une amie proche et j’ai hâte de la revoir!

Quentin, également un français de mon école déjà sur place que j’essaye de voir souvent ! D’ailleurs pour la petite anecdote il vit maintenant en France avec sa copine américaine rencontrée là-bas ;)

Sayako et Erika, mes deux copines japonaises que je suis retournée voir en janvier si vous avez suivi mes derniers articles… C’est aussi avec elles que je suis partie durant mes voyages et ce sont vraiment des personnes géniales. Avec Sayako, nous passions des soirées à discuter, à partager secrets, histoires de garçons, différences entre culture japonaise et française, à chanter… J’ai tellement ri avec elles, et ce sentiment fut retrouvé cette année au Japon. Je n’ai qu’une hâte: les revoir !

Jeong: Ma collocataire coréenne. Comment l’oubliez? Nous nous sommes rencontrées à l’hôtel avant d’emménager dans les dortoirs (oui avant la rentrée les dortoirs étaient fermés). Nous avions pas mal sympathisé et en arrivant à Bound Hall, nous avions demandé s’il était possible d’être collocataire. On nous a répondu que non mais par chance on s’est retrouvé ensemble ! 

Andy et Jacob : Deux américains aussi sympas l’un que l’autre et avec qui j’ai toujours contact. J’ai d’ailleurs revu Jacob en décembre lors de son voyage en France et même après deux ans sans se voir, c’était comme si je l’avais vu la veille…

Je vous les énonce comme ça car ce sont ceux de qui j’étais la plus proche, mais certains manquent dans cette liste: Pedro, Mansehaj, Tim, Kayla…Pour être honnête, les rencontres que j’ai fait là-bas resteront à jamais gravées dans mon coeur..

Ce que j’ai fait avec tous mes amis ? Les 400 coups ! Des petites discussion dans nos chambre, aux évènements culturels et sociaux de l’école jusqu’aux soirées les plus folles ! Je me dois de taire certains détails !

10257114_621666637919920_1077421141556937873_n

1965686_496313377164472_7041726878009234482_o

10174835_10152463152673824_1997285626732311512_n (1)

7. Quels aspects de la culture américaine as-tu découvert, apprécié et moins aimé ? 

Avant toute chose, je me dois de vous dire que je ne sais pas pourquoi mais j’imaginais les américains un peu comme les français en terme d’accueil et je ne sais pas pourquoi hahaha. En fait  les américains sont vraiment très très gentils. J’étais accueillie à l’université de manière très chaleureuse, et je pense que c’est pour ça que je me suis adaptée aussi facilement. En plus, ils adorent les étudiants internationaux et surtout les français ! Mon accent a eu un succès fou ;)

En ce qui concerne la nourriture, je me doutais que les proportions étaient un peu différentes mais je n’imaginais pas à ce point. Après 8 mois passés là-bas je m’obstinais encore à prendre les menus medium alors que NON ce n’est pas possible de les finir. Je pense que les choses qui m’ont le plus surprises furent les verres de soda de 1 litre et les recharges !!! Quand, à la fin de mon séjour universitaire j’ai décidé de rester bosser deux mois, je travaillais dans un resto et une fois qu’un client avait payé un verre de soda une fois, il pouvait être resservi autant de fois qu’il voulait, sans être facturé. J’ai trouvé ça dingue moi hahaha. 

Ce que j’ai apprécié, c’est la gentillesse des américains et la facilité de la vie là-bas ! Tout le monde est prêt à vous aider (un jour j’ai glissé sur du verglas et on est direct venu m’aider à me relever et savoir si ça allait). J’ai aussi aimé la folie, la joie et les houses-party. Les payasages aussi, je m’imaginais qu’il n’y aurait pas beaucoup de verdures alors que si ! Et puis surtout les reeses !

Ce que j’ai moins aimé c’est la démesure, la mentalité de certains américains (dixit ceux qui ne connaissent rien d’autre que les USA et les gros lourds) et …. les fraternités. J’ai peut-être une mauvaise image d’eux à cause de la soirée ou je suis allée mais… c’est très spécial et je ne m’étalera pas mais c’est un monde que je préfère éviter.

Si vous voulez j’ai fait un article sur les USA et les stéréotypes ici: Les Etats-Unis, un pays ultra stéréotypé ?

8. Une dernière anecdote drôle ?

J’hésite entre deux: Le nombre de choses appelées “french” alors que ce n’est pas français: french fries, french toast, french mustard…. 

ou 

La découverte des toilettes américaines. C’est quoi cette manie de mettre un trou dans la porte. Parce que oui quand vous fermez la porte, ce n’est pas fermé complètement et désolée mais on voit à travers. Alors nous les pauvres internationaux on avait peur qu’on nous regarde … hahaha

Disclaimer: Cette idée d’articles nous est venue en consultant le blog Roads of wonders

Lisa

Advertisements

One thought on “Retour en arrière: Mon erasmus aux Etats-Unis

On en parle ? ♥

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s