Un film à voir : Les Délices de Tokyo

Bien le bonjour les amis. Comment allez-vous ? Moi ça va, un peu anxieuse ces derniers temps.

Aujourd’hui, je reviens vers vous pour vous parler d’un film que j’ai adoré et qui a été un véritable coup de coeur: Les Délices de Tokyo. Oui je sais, je n’ai toujours pas fini de vous conter mon voyage au Japon mais je n’y manquerai pas ne vous inquiétez surtout pas !

topelement

Les Délices de Tokyo est un film franco-germano-japonais réalisé par Naomi Kawase et sorti en 2015. Il a également fait parti de la sélection officielle “un certain regard” à Cannes, et il me semble qu’il a été primé à plusieurs reprises.

C’est quoi l’histoire ?

Pour faire simple, c’est l’histoire de Sentarô, un homme un peu déprimé et déjà bien entaillé par les problèmes de la vie qui tient une petite boutique de dorayakis. Son échoppe attire pas mal de collégiennes qui lui tapent pas mal sur le système d’ailleurs, à l’exception de Wakana. Un jour, une dame plutôt agée (76 ans) se présente à lui et lui demande si elle peut travailler pour lui, même pour une bouchée de pain. Après de nombreux refus de la part de Sentarô, elle lui apporte sa pâte An afin qu’il la goûte. Il en est immédiatement transporté et décide de l’engager bien qu’elle semble très mal en point et ses mains très abîmées.

C’est quoi les Dorayaki ?

dorayaki-1

Les Dorayaki ce sont des pâtisseries japonaises qui consiste en deux petites pâtes en forme de pancakes l’une au-dessus de l’autre avec au milieu de la pâte de haricots rouges. D’ailleurs c’est délicieux !

Pourquoi c’est un film  à voir ?

Lorsque j’ai vu le film je me suis dit “c’est bien un film de Cannes”. Oui, je ne sais pas comment vous expliquer mais je trouve qu’il est facile de reconnaître des films sélectionnés à Cannes. Ils sont toujours un peu décalés et différents.

Tout au long du film, nous suivons donc l’histoire de Tokue, Sentarô et Wakana. Au début, le film démarre comme une gentille fable, comme la gentille histoire d’une vieille dame qui veut vendre des dorayakis. Cependant, l’histoire prend vite un autre tournant, on finit par découvrir les problèmes et histoires de chacun des personnages et ce long-métrage qu’on aurait pu facilement imaginer empli de mièvreries ne l’est en aucun point et nous surprend totalement. Le climat est doux et reposant, il offre une autre vision de la vie et ce en partie grâce au personnage de Tokue. Femme d’un certain âge, elle prend la préparation des pâtisseries très au sérieux et fait tout ce qu’elle entreprend avec “le coeur”. L’echoppe de Sentarô devient alors  vite célèbre et le succès de ses dorayakis font parler.

Tokue est un personnage plein de vie qui lorsque les branches des arbres la saluent leur répond en retour. Elle est d’une simplicité et d’une gentillesse extrême malgré le chagrin qu’elle a longtemps éprouvé et qu’elle retrouvera lorsqu’elle arrêtera de travailler aux côtés de Sentarô.

La légèreté est très importante car elle nous permet d’oublier certains moments du film plus difficiles. En effet, la réalisatrice ne parle pas simplement de pâtisserie ici. Le film s’étant annonçait comme une jolie fable est en fait une remise en question de l’existence et une histoire de vie. On y voit aussi la stupidité du monde actuel, le pouvoir des rumeurs et la mise à l’écart de personnalités et personnes différentes des nôtres. Pour nous expliquer que nous devons prendre notre propre chemin et toujours sourire à la vie cela prend à Tokue tout le film. Ce n’est aussi qu’à la fin que le personnage de Sentarô le comprend même si son évolution durant le film est flagrante.

Le personnage de Wakana est lui aussi intéressant, c’est une fille mature pour son âge qui comprendra rapidement la personnalité de Tokue et qui aidera à son tour Sentarô.

Je ne veux pas vous spoiler le pourquoi du comment, Tokue arrêtera de travailler au magasin ni quel est son “secret” alors je vous conseille de le voir.

Chacun des acteurs est également très bon, je les ai trouvé tous juste et touchants à leurs manières et je pense que je vais visionner les autres films de Naomi Kawase.

Si j’ai une chose à vous dire: Ce film vous rendra heureux. Il vous rendra heureux mais aussi triste et nostalgique. Certains moments sont vraiment touchants, et tristes, jamais pesants, jamais déprimants. C’est avec une légèreté et une candeur incroyable que ce film nous est offert.

Alors oui ce film est l’histoire d’une vieille dame qui sauve un homme et c’est une jolie histoire.

N’hésitez pas à me dire si vous l’avez vu ! 

Bande annonce – Les délices de Tokyo

Bisous, 

Lisa ♥

 

 

Advertisements

On en parle ? ♥

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s